Balou

Depuis que je le connais, je sais qu’il aime passer du temps à l’extérieur. Mais parfois, avec ces conditions météorologiques hivernales et parfois incroyables et changeantes, je me faisais un peu de souci pour lui. Mais comme toujours, les animaux sont plus intelligents que nous, les humains. Entre nous, il y a presque une sorte

Miumi

Qu’est-ce qu’on peut dire d’autre à son sujet, sinon que c’est un minet extrêmement attachant et qu’il est un vrai pacifiste. Il est très discret et ne dérange personne. Il attend toujours patiemment que je vienne le voir pour lui donner quelques câlins et des bisous. Je me réjouis toujours quand il vient chez nous,

La belle Venus

Et voici notre deuxième beauté de Main Coon. Il n’y avait qu’un an de différence entre elle et Mélo, mais elle était visiblement plus grande que son nouveau copain, malheureusement pour une courte période. Mais j’ai été très heureuse de constater qu’elles se sont tout de suite très bien entendues. Au début, elle était un

Mélo

Il était tout simplement un amour ! On aurait pu croire qu’on se connaissait depuis des années. Il n’était pas du tout craintif ou timide et s’est tout de suite senti « presque » comme à la maison. Lui aussi n’a pas que profité de ma présence, mais de ses nouveaux compagnons de jeu. J’étais également très

Réglisse

J’étais très curieuse de connaître ce chat et il était aussi intéressant que son nom et – c’était un vrai trésor. Bien sûr, nous avons d’abord dû faire connaissance, ce qui s’est fait très rapidement et à partir de ce moment-là, il est devenu mon compagnon presque permanent. Comme il est resté un peu plus

Pixie

C’était un plaisir de la voir si insouciante et si bien installée. J’étais vraiment surprise. Depuis qu’elle passe ses vacances chez nous, elle est devenue une chatte de plus en plus éveillée et curieuse. Elle s’est promenée et a exploré la vie à l’intérieur et à l’extérieur de la pension, c’est-à-dire dans l’enclos extérieur, et

Duchesse & Doky

Duchesse connaissait déjà très bien la pension. Mais cette fois, elle était clairement moins stressée, car la dernière fois qu’elle était venue chez nous, un déménagement se préparer. Après une courte période de réadaptation, elle a trouvé son coin qui devenait son préférer où je la trouvais chaque fois que je voulais lui donner des

Pamina

La jeune Pamina. J’étais heureuse pour sa maman humaine que les deux se soient trouvées, car il y a quelque temps, Clarinette a dû nous quitter et la maman humaine était bien sûr profondément attristée. Et c’est ainsi que le destin les a réunies pour qu’elles trouvent toutes deux le bonheur, l’amour et la sécurité

Narnia

Heureusement, sa maman humaine m’a un peu renseignée sur elle et m’a dit qu’elle préférait être tranquille et ne pas être portée. Et c’est exactement ce qui s’est passé chez nous, dès qu’elle a trouvé ses deux petits coins, on ne la voyait que de temps en temps. Et comme toujours, je l’ai respectée et

Est-ce qu’il m’aime ou est-ce qu’il ne m’aime pas ?

Comme je suis abonnée à la revue « Le monde des animaux », je suis tombée sur cet article et j’ai pensé qu’il pourrait vous intéresser également et je l’ai traduite pour vous. Moi aussi, j’ai vécu de telles expériences avec quelques pattes de velours de ma « famille de chats », les plus marquantes étant celles avec Minouche