Giby, fort et patient jusqu’à la fin

J’ai rencontré Giby le 21 juillet 2017 et le mois d’août suivant, il a eu 12 ans.

C’était un beau chat noir et blanc, je l’ai immédiatement enfermé dans mon cœur.
Giby était accompagné de toute sa famille humaine pour ses premières vacances d’été, en particulier les filles, car elles voulaient vraiment être surs que Giby était entre de bonnes mains et qu’il n’allait manquer de rien. C’était mignon de voir comment on s’occupait de lui. Cependant, j’ai vite appris que Giby était malheureusement malade.
Mme L * m’a expliqué que Giby souffrait d’arthrose et qu’une tumeur se développait entre ses omoplates. À ce moment-là, on voyait légèrement lorsqu’il se levait après un moment assis, qu’il boitait jusqu’à ce que ses pattes reprennent du rythme.

Dès sa première visite, il a clairement fait savoir qu’il désapprouvait que ses humains partent en vacances sans lui. Et à chaque début de ses vacances, c’était pareil (rire), avec son grognement il faisait toujours comprendre son mécontentement. Cela durait environ un jour et à partir du deuxième jour, il était le chat le plus câlin. Chaque fois que je me rendais à la pension, il venait à ma rencontre et se frottait contre mes jambes pour me dire bonjour. Et comme il n’était pas une petite personnalité, je devais bien avoir mes pieds à terre (rire).

Par contre, il y avait un petit “souci” : il faisait toujours ses besoins dans la litière, mais pas son pipi. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais il a toujours fait pipi au même endroit dans la deuxième pièce, à côté du bac à litière. J’ai essayé différents types de sable pour chat spécialement pour lui, mais en vain … Je cherchais des possibilités, mais sans succès.
C’était toujours intéressant de regarder l’action, parce que Giby était par ailleurs un chat très propre et s’il avait fait son pipi, il m’avait toujours fait comprendre du style : « Viens voir, tu peux nettoyer s’il te plait? »

J’ai adoré ce chat!
Mais à chacune de ses vacances qui suivaient, je remarquais à quel point son état s’était détérioré. Il avait de plus en plus de mal à marcher et à se lever et on voyait la tumeur se développer de plus en plus. J’étais tellement désolée pour lui et je me sentais tellement impuissante. Je devais me retenir avec mes sentiments, je voulais le prendre dans mes bras par pure émotion, pour lui faire comprendre qu’il n’était pas seul et que nous étions tous là pour lui. Mais je ne pouvais pas parce que je ne voulais pas lui faire de mal. Je l’admirais comme il gérait ses douleurs et ses maux.

La nouvelle année 2018 avait commencé et je pensais souvent à Giby et à sa santé. Au début, c’était de temps en temps, puis je pensais à lui presque tous les jours et ça ne me laissait pas tranquille.
En mai, j’ai écrit à Mme L. * pour savoir comment les choses se passaient. Pas selon son habitude, il a fallu attendre longtemps pour obtenir une réponse. Et quand je l’ai reçue, je ne pouvais pas m’arrêter de pleurer … Mme L. m’a écrit que son état de santé s’était tellement détérioré, qu’il avait fait connaître sa douleur par un miaou empli de douleur, et que dans l’heure qui a suivi notre echange de message, toute la famille accompagnait Giby chez le vétérinaire pour lui faire ses adieux. Même maintenant, quand j’écris à ce sujet, les larmes me reviennent.
J’étais dans mon esprit et dans mon cœur avec la famille et avec Giby, un chat que j’ai tellement adoré et qui m’est devenu cher.

Giby, je me souviendrai toujours de toi!

Des mois ont passé avant que j’aie de nouveau des nouvelles de Mme L *. Elle m’a dit à quel point Giby leur manquait et quel vide il avait laissé derrière lui.
Par hasard, elle a appris d’un ami élevant des chats sibériens qu’elle avait un matou que personne ne voulait adopter, car il souffrait d’une malformation de cœur et si elle ne souhaitait peut-être pas à lui donner un nouveau foyer et lui donner une chance?
Ils avaient été déchirés, ils l’aimaient tellement leurs Giby et leur cœur était toujours rempli de tristesse.

Cependant, quand ils ont fait connaissance de ce chat nommé Loyd, ils l’ont trouvé si mignon et sont immédiatement tombés amoureux de lui. Toute la famille s’est consultée… et c’est ainsi que Loyd avait trouvé une famille aimante et SA nouvelle demeure, et donc une famille prenant soin de sa santé.

 

Et au début, j’ai fait connaissance d’un chat un peu timide (normal). Lorsqu’il venait chez nous en vacances, il me semblait qu’il venait dans sa deuxième résidence pour s’amuser avec ses “copains”. C’était vraiment un chat mignon.
Il était prévu que Loyd venait nous voir pendant les vacances de carnaval (mars 2019) et lorsque je demandais à sa propriétaire à quelle heure elle envisageait de nous amener Loyd, j’ai reçu une très triste nouvelle.
Loyd est tombé malade et la famille a de nouveau dû faire ses adieux à un membre de sa famille très chère.

Je ne comprenais plus le monde! Deux coups du destin d’ici presque un an!

C’est tout à fait compréhensible lorsque Mme L * m’a dit qu’elle avait besoin d’un peu de temps, car perdre deux êtres si adorables en si peu de temps était trop difficile.
Je lui ai souhaité beaucoup de courage et de force et lui ai aussi dit que je serais toujours là pour elle si besoin était.

Peut-être que Giby et Loyd jouent maintenant ensemble dans le “ciel des minets”, qui sait …..

No comments
La Pension Du Chat BottéGiby, fort et patient jusqu’à la fin