LES ANIMAUX NE SONT PAS DES CADEAUX (DE NOËL)

Qui offre un animal, offre un être vivant

Chaque année, de nombreux enfants demandent des animaux au Père Noël. Qu’il s’agisse de lapins, de chats, de chiens ou de lézards, la décision d’adopter un animal domestique doit être bien réfléchie, et ne doit en aucun cas être prise à la légère – les animaux ne sont pas des cadeaux !

D’un côté, on peut tout à fait considérer nos animaux de compagnie comme des cadeaux dans le sens où ils enrichissent notre vie et nous donnent beaucoup de joie. Toutefois, un chat, un chien ou tout autre animal ne doit pas être d’emblée présenté comme tel, sans réflexion préalable. D’autant plus lorsque le destinataire de ce cadeau précieux n’a pas conscience des conséquences qu’implique la détention d’un animal et de la responsabilité qui en découle – en particulier les enfants. Bien que ces derniers puissent développer un attachement affectif puissant envers l’animal, ils ne peuvent assumer l’entière responsabilité de leurs soins et de leur bien-être.

Un animal n’est pas un objet inanimé, mais une créature vivante et sensible et comme je dis toujours : il a un cœur et des sentiments. Il a des besoins spécifiques liés à son espèce. Un nouveau propriétaire doit pouvoir s’engager à y répondre tout au long de la vie de l’animal.  Or un chat peut vivre jusqu’à 20 ans et un chien  jusqu’à 14 ans. Cet engagement comprend les éléments suivants :

  • Une alimentation équilibrée et adaptée à l’espèce de l’animal
  • Un niveau approprié d’activité physique et de loisirs
  • Des visites régulières chez le vétérinaire
  • Un engagement financier à vie
  • Du temps pour la sociabilité, l’entraînement et le jeu avec l’animal
  • Accepter que notre mode de vie puisse être influencé par celui de l’animal

Un animal de compagnie se poserait les questions suivantes
Quiconque envisage d’offrir un animal devrait se demander si c’est bénéfique pour l’animal et si la personne pourra en assumer la responsabilité.
Se placer du point de vue de l’animal permet de décider si c’est le bon moment.

Voici ce que l’animal pourrait se demander, avant qu’il ne soit offert à autrui:

  • Est-ce que cette personne me correspond, globalement ?
  • Y a-t-il une place pour moi dans la vie de cette personne ?
  • Cette personne est-elle assez âgée pour s’occuper de moi ?
  • Est-elle assez mature pour prendre soin de moi de façon optimale ?
  • Connaît-elle mes besoins fondamentaux ?
  • Peut-il assurer les dépenses liées à mon entretien ?
  • Dispose-t-il d’assez de temps pour moi ?
  • Combien de temps durera sa joie d’être en ma compagnie ?

En réfléchissant attentivement à ces questions, vous éviterez qu’un cadeau bien intentionné ne devienne un cadeau empoisonné. Car si la situation tourne au vinaigre, le risque est que le nouveau propriétaire de l’animal se sente dépassé. Et que, suite à cela, dans le pire des cas, l’animal souffre de négligence et soit donné ou abandonné.

Un animal n’est pas un jouet !

Si vous prenez, il faut assumer jusqu’au bout !

Etes-vous prêts ?

No comments
La Pension Du Chat BottéLES ANIMAUX NE SONT PAS DES CADEAUX (DE NOËL)