Quincy et son expérience

Eh bien, avant que j’aie pu faire connaissance de Quincy, une véritable aventure avait déjà débuté ! 
Il était prévu que Quincy passe ses premières vacances avec nous le 22 septembre 2016, alors qu’il avait un peu plus de deux ans à ce moment-là.

Mais juste une semaine avant, sa “propriétaire”, Mme G*, me téléphona et se montra très excitée : Quincy avait fugué quand elle avait nettoyé l’appartement, car elle avait oublié de fermer la fenêtre de la chambre à coucher. Wow, suuuuuuper!
Je ne pouvais rien promettre à Mme G, mais j’ai suggéré d’essayer de rentrer en contact avec Quincy, car une chose que vous devez savoir est que vous ne pouvez communiquer avec un animal que s’il le souhaite. Les deux premiers jours furent sans résultat … aucun signe de Quincy! Humm, ce n’était pas bon du tout et les vacances de Mme G et de son partenaire approchaient à grands pas.
À la fin du troisième jour, j’ai enfin pu rentrer en contact avec Quincy! Mais celui-ci ne voulait rien savoir : il ne voulait pas rentrer à la maison car il se plaisait à l’extérieur, il y avait plein de nouvelles sensations et expériences. J’ai essayé de lui faire comprendre que si son humain ne pouvait pas le trouver, il serait perdu dans la nature pendant deux semaines, ceci pendant les vacances de ses « propriétaires ». Quincy n’était toujours pas très décidé.
Mais j’ai au moins pu expliquer à Mme G l’emplacement approximatif où se trouvait Quincy, et ce n’était pas loin de leur appartement.


Vraiment, environ deux jours avant qu’il ne doive venir chez nous à la pension, sa propriétaire l’a retrouvé alors qu’elle rentrait chez elle un soir. En effet, Mme G rentre chaque soir à pied depuis la gare et ce jour-là, soudainement, un petit miaou se fit entendre depuis un buisson près du chemin sur lequel elle se trouvait et où elle le cherchait.
Son cœur fit un bond de joie, ça devait être son Quincy! Et vraiment, après des appels répétés à Quincy, il a finalement apparu.

Je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer quelle joie il y avait quand Mme G est arrivée à la maison avec Quincy dans ses bras.

Depuis cette aventure, j’ai une relation très spéciale avec Quincy et je suis toujours très heureuse quand il vient dans notre pension, qu’il doit voir comme sa « résidence secondaire » (rire), vu le comportement qu’il adopte (sourire).Et il est encore (heureusement) aujourd’hui un petit coquin mais tellement adorable !

No comments
La Pension Du Chat BottéQuincy et son expérience