“À la fin du voyage ensemble!”

Chers amis des chats

Après de nombreuses années heureuses passées ensemble, un jour arrive où il faut dire au revoir à notre ami à quatre pattes. Cela devient une triste certitude quand nous devons nous séparer de notre animal bien-aimé. Au fil du temps, l’animal est devenu de plus en plus un partenaire social de l’humain. La perte de l’animal bien aimé signifie non seulement un grand fossé dans la relation, mais aussi une douleur et un deuil. Les amis qui nous ont offert des années de loyauté, de joie et d’affection ne sont pas si simplement éliminés.

En tant que détenteur responsable d’animaux, nous avons le devoir d’épargner à notre compagnon une mort longue et atroce.
Un grand pourcentage de nos compagnons doit être euthanasié. Beaucoup de vétérinaires proposent déjà que cela se déroule dans leur environnement familier afin de leur épargner un stress inutile dans un endroit froid et inconnu. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire à ce sujet ! Inutile de préciser que ce soit chez le vétérinaire ou à la maison, il faut beaucoup de force et d’efforts pour rester près de lui au moment de la dernière injection.

Mais rappelez-vous: Votre animal a besoin de vous à ce moment-là et vous lui devez ce dernier geste !!!

Quiconque a déjà perdu un animal sait à quel point il est difficile de dire au revoir à son ami à quatre pattes. Dans leur grand chagrin, certains propriétaires d’animaux domestiques ne pensent pas plus loin à ce qui se passera après le dernier adieu à leur chouchou – le vétérinaire s’occupera déjà de lui. Il n’est donc pas surprenant que plus de 90% des chiens et des chats euthanasiés dans les cliniques vétérinaires soient emballés dans des sacs en plastique et éliminés dans un lieu de carcasses d’animaux.

J’ai également dû dire au revoir à certains de mes amours, que ce soit pour des raisons de santé, d’âge ou d’accidents de voiture. Afin de mieux pouvoir comprendre et analyser le processus de deuil, j’ai participé à une conférence en février 2019. Je voudrais ici vous transmettre ce que j’ai appris en espérant que cela pourra vous être utile et vous aider.

Les sujets suivants ont été discutés:

  • Aspects éthique, moral, médical et juridique
  • Responsabilité envers l’animal
  • Réduction du stress pour toutes les personnes impliquées
  • Etre prêt

Pourquoi la mort ?

  • Âge, maladie ou accident
  • La mort est prononcée quand le cerveau est mort (chez l’humain)
  • Aucun animal ne devrait souffrir pour quelqu’un (humain) – «égoïsme»

Le deuil commence:

  • Libérer / Accepter
  • Faire face à la situation
  • Inclure la famille et surtout les enfants

Le temps qui nous reste / aujourd’hui

  1. Profitez du temps et de chaque instant avec votre amour
  2. Chaque bonne journée vaut la peine d’être vécue
    Qu’entend-on par une bonne journée? Si l’animal va bien, par exemple, promenades, nourriture, etc.
  3. Un mauvais jour peut arriver / mais pas plusieurs
    Exemple: troubles de l’alimentation, du sommeil et du comportement
  4. Faire des promenades ensemble, jouer ensemble
  5. Faire des rituels ensemble
  6. Se réjouir pour de petites choses

Le bon moment?
Signes:

  • Symptômes subtils
  • L’honnêteté est nécessaire
    • Être attentif et ne pas vouloir voir
  • Comportement alimentaire
    • A-t-il changé, mange-t-il moins…pas envie de manger?
  • Comportement de confort (toilettage)
    • Sa fourrure est-elle usée et négligée?
  • Incontinence (comportement d’élimination)
    • Urine-t-il soudainement quelque part de manière incontrôlable ?
  • Rythme diurne et nocturne (limite d’environ 18 heures de sommeil)
    • Confond tout à coup jour et nuit?
  • Symptômes de stress ?

Qui décide de libérer l’animal?

  • Juridiquement, seul le détenteur de l’animal (propriétaire)
  • NE JAMAIS laisser un enfant décider

 

Il est temps de dire au revoir

Où est le bon endroit?

  • Chez le vétérinaire
  • A la maison
  • Dans les bois (chien)
  • Dans la voiture (chien)

But visé: entreprendre le dernier chemin ensemble avec le minimum de stress !

Comment fonctionne l’euthanasie?

  • Aspects “techniques”
  • Qu’est-ce qui m’attend?
  • Facteurs de stress
    Lors de l’euthanasie, l’animal reçoit une piqure d’un somnifère (phénobarbital). Selon les cas, le médicament est injecté par voie intraveineuse (directement dans le sang) ou dans la cavité abdominale; dans la plupart des cas, c’est complètement indolore. Si l’animal présente une anxiété, est agressif ou est euthanasié lors d’une visite à domicile (manque de personnel d’assistance), une seringue de sédatif peut être administrée avant cette injection. Après l’injection d’euthanasie, l’animal s’endort (comme lors d’une anesthésie); le surdosage entraîne la fin de cette anesthésie progressive en arrêt respiratoire et circulatoire. Ce doux endormissement n’est pas associé à la peur ou à la douleur pour l’animal et est très paisible. Selon la méthode d’injection, il s’endort très rapidement (10 secondes avec une injection intraveineuse) ou plutôt lentement (jusqu’à 15 minutes avec une injection dans la cavité abdominale).

Restez avec l’animal et rassurez-le.

Faites part de vos souhaits au vétérinaire!

  • Une couverture ou un lit comme base, votre propre matériel peut également être apporté
  • Allumez une bougie
  • Emmenez son jouet préféré
  • Ouvrez la fenêtre – afin que l’âme puisse sortir et aller en direction du ciel

Prenez votre temps pour les adieux !!

Libération

  • Perte de l’animal de compagnie
  • Mieux comprendre les phases de deuil
  • Impliquer les enfants
  • Psychologie du chagrin
  • Deuil et enfant

Qu’est-ce que le deuil?

  • Une réaction émotionnelle
  • Un état de processus
  • Une religion
  • Relation avec l’animal
  • Mon environnement joue un grand rôle
  • La cause de la mort est un facteur important!

Étapes du deuil
C’est comme une spirale

1ère phase:

  • Ne pas vouloir savoir – rigidité de phase
  • Engourdi
  • Abasourdi
  • Comme un mauvais rêve
  • Choc
    La première réaction à un message de mort est souvent une sorte de choc dans lequel l’événement est nié. « Il se peut que cela ne soit pas vrai, si je n’écoute pas » est donc la réaction fréquente. Ce déni et le choc vous amènent à vous isoler de la réalité. Le monde est perçu comme à travers des nuages, les émotions sont réprimées, des pensées distraites détournent l’attention du terrible message. Cette phase ne dure souvent que peu de temps, mais peut parfois durer plus longtemps.

2ème phase, carrousel émotionnel:

  • Émotion brisée
  • Colère, fureur, peur et désespoir
  • Agression, par exemple, pourquoi as-tu couru devant la voiture?
  • Solitude
  • Agitation
  • Culpabilité
    Lorsque le choc s’est dissipé et que vous avez accepté la réalité, un flot d’émotions est libéré. La douleur, le chagrin, le désespoir, la fureur, la colère et l’agressivité, la dépression et l’impuissance alternent souvent les uns avec les autres. L’intensité de ces sentiments peut être très forte et même effrayante, vous pouvez difficilement y échapper.
    Ce qui est inquiétant pour beaucoup, c’est de ressentir également des sentiments de soulagement, par exemple, si cela met fin à une longue épreuve, et même de plaisir. Ces sentiments heureux déclenchent ensuite de nouveau immédiatement la culpabilité, car suite à la mort d’un animal, il ne faut pas avoir de sentiments positifs, selon l’opinion générale.

3ème phase, souvenir et adieu:
Chercher & se séparer

  • Dialogues
  • Parler de l’animal décédé
  • À travers les canaux sensoriels, le défunt est soudainement perçu
    Dans cette phase, on revit consciemment des souvenirs de son animal décédé et on revit aussi la relation que l’on avait avec lui. De par des dialogues internes, les questions en suspens peuvent encore se clarifier et peuvent amener à une conclusion. Celui-ci prend peu à peu congé de l’animal et il peut se prépare à entrer dans une nouvelle relation.

4ème et dernière phase, départ:
Nouvelle relation de soi et du monde

  • Acceptation
  • Réorganisation
  • Nouvelle indépendance
    Après s’être quelque peu retiré de l’agitation du monde, le retour progressif à la vie commence maintenant, soit en reprenant un vieux passe-temps ou en commençant un nouveau, en se retrouvant avec des amis et en s’offrant des petits plaisirs. On fait de nouvelles connaissances et on s’ouvre à nouveau à la vie et à ses joies. Le défunt est devenu un compagnon intérieur, ce qui n’empêche pas de mener une vie remplie de bonheur sans sa présence physique.
    En théorie, chaque deuil passe par ces phases, mais cela n’est pas aussi clairement défini dans la pratique, ces dernières pouvant aussi se mélanger un peu. La durée du processus de deuil est aussi individuelle et très différente. Certaines personnes l’ont maîtrisé au bout de quelques mois et pour d’autres, cela prend des années.

Les enfants pleurent différemment des adultes!

Quand les enfants comprennent-ils le sens de la mort?

  • Selon l’âge
    Ce n’est qu’à l’âge de neuf ou dix ans que les enfants peuvent se rendre compte que la mort signifie la fin irrémédiable de la vie et que sa propre vie prendra également fin un jour. Avant cela, les enfants sont plus intéressés par le sujet de la mort, mais objectivement, car ils sont convaincus que les animaux morts et les humains ressusciteront un jour.

Les enfants devraient-ils participer à l’euthanasie?

  • Honnêteté envers l’enfant
  • Bonne et correcte explication – pas de contes de fées
  • Ne pas utiliser le mot “euthanasier” si possible
    • Pourrait être confondu avec “s’endormir” et entraîner des malentendus et des traumatismes

Les phrases suivantes doivent également être évitées lors de la transmission d’un message de décès aux enfants: “… est parti de chez nous”, “… Dieu est venu à lui”, “… est rentré à la maison”, … est allé au ciel.

Comprendre

  • Déclarations / Communication
  • Les enfants sont plus pragmatiques
    Les enfants veulent comprendre ce qui s’est passé et demandent des explications. Répondez aux questions des enfants dans un langage simple. Vous pouvez omettre les détails qui pourraient les choquer mais ne mentez pas!

Qu’est-ce que l’âme

  • Comment expliquer?
  • Qu’est-ce qui arrive à l’âme?

De quoi a besoin une personne en deuil?

Sécurité

  • Temps de traitement
  • Prendre le temps
  • Laisser du temps

J’ai le temps

Mon animal est mort, et maintenant?
Crématoire pour animaux

  • L’animal sera ramassé chez le vétérinaire ou chez vous dans les 24 heures qui suivent sa mort.
  • Environ 10 grammes de cendres / kg peuvent être remis au propriétaire.
  • Conseil et assistance individuels et compétents
  • Peut être cherché chez votre vétérinaire / à la clinique ou à votre domicile
  • Vous pouvez également amener votre animal mort directement à différents endroits. Dans la salle des adieux, vous avez la possibilité de dire au revoir à votre animal décédé.
  • Pour chaque crémation, vous recevrez un certificat indiquant le lieu et la date de la crémation.

Il existe deux types de crémation disponibles:
La crémation individuelle

Lors de la crémation individuelle, votre animal est complètement séparé des autres animaux (c.-à-d. seul) incinérés. Le crématorium animal garantit la pureté des cendres de votre animal. Vous récupérez les cendres de votre animal dans l’urne de votre choix et pouvez:

  • garder l’urne à la maison
  • ou enterrer l’urne dans votre propre jardin

Crémation collective
Dans ce cas, plusieurs animaux sont incinérés ensemble.

Vous avez aussi l’option:

  • Enterrer le corps dans le jardin mais pas près de l’eau
    • Le trou doit avoir au moins 1 mètre de profondeur
  • Enterrer le corps dans un cimetière d’animaux
    • Restera environ 5 ans (en Suisse alémanique)
  • L’amener dans un point de collecte des cadavres d’animaux qui seront éliminés de manière centralisée

No comments
La Pension Du Chat Botté“À la fin du voyage ensemble!”